enseignement

enseignement [ ɑ̃sɛɲ(ə)mɑ̃ ] n. m.
XIIe; de enseigner
1Littér. Précepte qui enseigne une manière d'agir, de penser. « Recevoir ses enseignements sur un point que Jésus a eu si fort à cœur » (Bourdaloue).
Leçon (qu'on tire de l'expérience). « En dehors des enseignements qu'il pouvait tirer des révolutions françaises » (Camus).
2(1771; « leçon d'un maître » XVe) Action, art d'enseigner, de transmettre des connaissances à un élève. éducation, instruction, pédagogie. Enseignement théorique, pratique. Enseignement des langues. Enseignement musical. Recevoir un enseignement. Établissements d'enseignement. Méthode d'enseignement. pédagogie. Réformes de l'enseignement. Enseignement public (organisé par l'État), privé (dans les écoles libres ou privées). Principe de la liberté de l'enseignement. « L'enseignement que Marius voulait gratuit et obligatoire, multiplié sous toutes les formes » (Hugo). Enseignement général; technique, professionnel. Enseignement primaire, secondaire, supérieur. Enseignement pour adultes. formation (permanente). Enseignement par correspondance. téléenseignement. Enseignement spécialisé, réservé aux enfants et adolescents gênés dans leur scolarité par des difficultés psychophysiologiques.
(1963) Enseignement programmé : méthode pédagogique de transmission des connaissances utilisant un programme divisé en courtes séquences (système « questions-réponses ») et dont le déroulement est assuré par l'élève. ⇒ 2. drill. Enseignement assisté par ordinateur (E. A. O.).
Profession, carrière des enseignants. Entrer dans l'enseignement. Les fonctionnaires de l'enseignement.

enseignement nom masculin Action, manière d'enseigner, de transmettre des connaissances. Profession, activité de ceux qui enseignent : Faire de l'enseignement. Leçon donnée par les faits ou l'expérience : Les enseignements d'un échec.enseignement (citations) nom masculin Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 L'enseignement doit être résolument retardataire. Propos sur l'éducation P.U.F. Victor Hugo Besançon 1802-Paris 1885 Abrutir est un art. Les prêtres des divers cultes appellent cet art Liberté d'enseignement. Ils n'y mettent aucune mauvaise intention, ayant eux-mêmes été soumis à la mutilation d'intelligence qu'ils voudraient pratiquer après l'avoir subie. Le castrat faisant l'eunuque, cela s'appelle l'Enseignement libre. Paris et Rome Henri Michaux Namur 1899-Paris 1984 L'enseignement de l'araignée n'est pas pour la mouche. Tranches de savoir Cercle des Artsenseignement (expressions) nom masculin Enseignement assisté par ordinateur (E.A.O.), ensemble des techniques et des méthodes d'utilisation de l'informatique appliquée à l'enseignement. Enseignement en alternance, enseignement qui fait alterner l'école et l'entreprise (sous forme de stages ponctuels) dans la formation des adolescents. Enseignement par correspondance, organisation du travail scolaire et professionnel dans laquelle l'élève reçoit chez lui le travail à accomplir et l'envoie aux professeurs qui le lui retournent corrigé. Enseignement élémentaire ou primaire, enseignement qui donne les premiers éléments des connaissances, délivré dans les écoles primaires. Enseignement individualisé, enseignement adapté au rythme d'acquisition de chacun. (Surtout intéressant dans l'enseignement à distance, il est fondé sur le travail par fiches et par groupes de niveau, étayé par une importante documentation pédagogique.) Enseignement polytechnique, enseignement lié au travail matériel. (Il est surtout développé dans les pays socialistes.) Enseignement privé ou libre, enseignement dispensé dans des établissements qui ne relèvent pas de l'État. Enseignement programmé, enseignement fondé sur une progression systématique des acquisitions par programmes préstructurés et individualisés. Enseignement public, enseignement organisé par l'État. Enseignement du second degré ou secondaire, enseignement qui couvre le premier cycle (6e-3e) et le second cycle (2e à terminale) menant au baccalauréat. Enseignement spécialisé, enseignement dispensé aux enfants présentant un handicap sensoriel ou moteur, ou un déficit intellectuel associé ou non à des troubles de la personnalité et à qui le régime scolaire normal ne peut convenir. Enseignement supérieur, enseignement qui est dispensé dans les universités et dans les grandes écoles. Enseignement technologique ou technique, enseignement qui a pour but la formation d'ouvriers et d'employés qualifiés et spécialisés, et de techniciens supérieurs.

enseignement
n. m.
d1./d Action, manière d'enseigner; son résultat. Enseignement des langues. Enseignement primaire, secondaire, supérieur, universitaire. Enseignement assisté par ordinateur (E.A.O.). Enseignement à distance: V. encycl. ci-après.
|| Organisation de l'instruction. L'enseignement public ou privé.
(Belgique) Enseignement libre, privé ou confessionnel.
Enseignement général (par oppos. à enseignement technique ou professionnel).
d2./d Profession des enseignants. Faire carrière dans l'enseignement.
d3./d Leçon donnée par l'exemple, l'expérience. Les malheurs d'autrui doivent servir d'enseignement.
Encycl. D'abord synonyme d'enseignement par correspondance, l' enseignement à distance tire profit auj. des différentes techniques de l'information et de la communication. Il offre des services pédagogiques personnalisés ou collectifs dans toutes les disciplines et pour toutes les classes d'âge. D'une grande souplesse (l'apprenant travaille à son rythme), il contribue à socialiser des personnes ou des groupes marginalisés. Tout en conservant sa vocation fondamentale (assurer l'accès à distance à des savoirs et savoir-faire), il s'intègre de façon croissante à l'enseignement traditionnel, parallèlement au développement des inforoutes.

⇒ENSEIGNEMENT, subst. masc.
A.— Fait de transmettre un savoir de type scolaire.
1. Emploi abs. Ce fait considéré en lui-même, comme une fonction, une mission (individuelle ou collective). Être chargé d'enseignement; établissement d'enseignement; entrer dans, quitter l'enseignement. L'Université avait interdit l'enseignement aux Dominicains (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 1, 1824, p. 414). Est-il possible à un enseignement d'être strictement neutre? (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 449) :
1. Je suis partisan du maintien des études classiques. Je rêve toutefois d'un enseignement qui superposerait les sciences et les lettres comme deux éducations nécessaires de l'esprit. Il faut maintenir les lettres, mais y faire pénétrer la science.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 9, 1911-12, p. 208.
P. méton. Temps pendant lequel une personne enseigne. Synon. cours, leçon. Ce spectacle d'un Lagrange qui, au milieu de son enseignement, s'arrêtait tout à coup, rêvait... (MICHELET, Peuple, 1846, p. 337).
SYNT. Enseignement et éducation, recherche; adjoint d'enseignement; licence d'enseignement; cycle, matière, méthode, niveau d'enseignement; assurer, dispenser, donner, écouter, recevoir, suivre un enseignement.
2. Ce fait envisagé du point de vue des personnes.
a) [Suivi d'un compl. désignant le dispensateur de l'enseign.] La princesse Clémentine (...) frappée des fruits admirables de l'enseignement des Jésuites (MICHELET, Journal, 1842, p. 396). L'enseignement des juristes de l'ancienne Rome (FARAL, Vie temps St Louis, 1942, p. 93).
b) [Suivi d'un compl. désignant le bénéficiaire de l'enseign.] L'enseignement de la jeunesse est la première et la plus noble charge d'un état (LAMART., Corresp., 1834, p. 7).
3. Ce fait envisagé du point de vue
a) de son contenu ou de sa progression. Enseignement de l'architecture, de la grammaire, de la physique; enseignement agricole, musical. Centres d'enseignement technique et professionnel (SARTRE, Nausée, 1938, p. 111). L'enseignement des langues vivantes et de la musique classique (Disque Fr., 1963, p. 19).
SYNT. Enseignement de l'histoire, de la médecine, des sciences; enseignement commercial, hôtelier, ménager, social.
b) de sa méthode ou de ses conditions techniques. Enseignement audio-visuel, collectif, individuel, magistral, moderne, pratique, traditionnel. Ici les grandes enseignent les petites. C'est ce qu'on appelle l'enseignement mutuel... (FRANCE, Bonnard, 1881, p. 408) :
2. Il y a des admirations consacrées dont je ne donnerais pas deux liards. Par exemple, l'enseignement classique a tout déformé, nous a imposé comme génies des gaillards corrects et faciles, auxquels on peut préférer les tempéraments libres, de production inégale, connus des seuls lettrés.
ZOLA, L'Œuvre, 1886, p. 350.
4. P. méton.
a) Personnel dispensant l'enseignement. L'enseignement fait grève. La place prise par les laïcs dans l'enseignement catholique (Monde, 13 juin 1978, p. 18, col. 2).
b) Organisme dispensant l'enseignement, envisagé du point de vue
du niveau des connaissances enseignées. Enseignement élémentaire, supérieur; enseignement du 1er, du 2e degré :
3. Je devais retrouver presque tout au long de l'enseignement secondaire cette grande bonté affectueuse et paternelle, cette piété du patron et du maître que nous avions trouvée chez tous nos maîtres de l'enseignement primaire.
PÉGUY, L'Argent, 1913, pp. 1130-1131.
de son statut juridique. Enseignement catholique, privé, public, semi-public. Réclamez, (...) l'enseignement gratuit et obligatoire (HUGO, Corresp., 1863, p. 445). Professeur dans divers établissements d'enseignement libre (BILLY, Introïbo, 1939, p. 9).
B.— P. ext. Transmission d'un savoir, le plus souvent non scolaire. Ils [les impressionnistes] haïssaient l'enseignement et ils ne prétendirent jamais enseigner (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1904, p. 210).
P. méton., souvent au plur. [L'accent est mis sur l'expérience, surtout morale et religieuse, acquise au contact d'une réalité de la vie, d'une doctrine ou d'une pers.]
1. Abs. Ce qui enrichit, à la manière d'une leçon, la pensée ou l'action. Riche d'enseignements; tirer un enseignement de. Synon. conseil, instruction, précepte. Des mémoires pleins d'enseignement (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 97). Une épreuve pleine d'enseignements (GUÉHENNO, Journal homme 40 ans, 1934, p. 93) :
4. L'éducation ne se borne pas à l'enfance et à l'adolescence. L'enseignement ne se limite pas à l'école. Toute la vie, notre milieu est notre éducateur, et un éducateur à la fois sévère et dangereux.
VALÉRY, Variété III, 1936, p. 281.
2. [Suivi d'un compl. déterminatif indiquant le dispensateur de l'enseign.] Enseignement(s) du christianisme, de l'Église, de l'Évangile. Les enseignements d'une expérience millénaire (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 27). L'enseignement de cette grève aura été donné en vain (MALRAUX, Conquér., 1928, p. 74). Les paroles et les enseignements du Christ (CLAUDEL, Poète regarde Croix, 1938, p. 10).
Prononc. et Orth. :[()]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1170 « précepte, leçon » (MARIE DE FRANCE, Lais, éd. J. Rychner Guigemar, 244); 1771 enseignement public (Abbé BAUDEAU, Première introduction à la philosophie économique ds BRUNOT t. 6, 1, p. 111). Dér. de enseigner; suff. -(e)ment1. Fréq. abs. littér. :2 085. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 147, b) 2 357; XXe s. : a) 3 859, b) 3 450. Bbg. DUCH. Beauté 1960, pp. 6-7. — GIRAUD (J.), PAMART (P.), RIVERAIN (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, p. 329. — Pt vocab. technol. Actual. terminol. 1972, t. 5, n° 8, p. 4. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 11, 107, 148.

enseignement [ɑ̃sɛɲmɑ̃] n. m.
ÉTYM. XIIe, « précepte, leçon »; de enseigner.
Action d'enseigner; résultat de cette action.
1 Littér. Précepte qui enseigne une manière d'agir, de penser. Avis, conseil (cit. 4), leçon, précepte. || Un précieux enseignement.Surtout au plur. || Les enseignements de Dieu. || Les enseignements que nous donnent les anciens. || Se dégager (cit. 30) des enseignements du passé. || Récit qui renferme des enseignements. Apologue, fable, moralité.Leçon (qu'on tire de l'expérience). || Tirer d'utiles enseignements d'une expérience malheureuse.
1 Mon fils, n'oublie pas mes enseignements,
Et que ton cœur garde mes préceptes.
Bible (Crampon), Proverbes, III, 1.
2 Je dis que les clercs modernes ont prêché que l'État doit être fort et se moquer d'être juste; et, en effet, ils ont donné à cette affirmation un caractère de prédication, d'enseignement moral.
Julien Benda, la Trahison des clercs, p. 181.
3 Quant au socialisme, en dehors des enseignements, d'ailleurs contradictoires à ses doctrines, qu'il pouvait tirer des révolutions françaises, il était obligé d'en parler au futur, et dans l'abstrait.
Camus, l'Homme révolté, p. 233.
2 (1771; « leçon d'un maître », XVe). Action, art de transmettre des connaissances; cette transmission. || L'enseignement d'une matière par un maître ( Enseignant). || Celui qui reçoit un enseignement ( Disciple, élève). || Enseignement par leçons ( Conférence, cours, exposé, leçon), par lecture, par conversation, par correspondance ( Téléenseignement), par audition de disques. || Enseignement des langues vivantes, du dessin. || Enseignement religieux. || Enseignement de la grammaire, de la rhétorique et de la dialectique (trivium, au moyen âge). || Enseignement de la philosophie au moyen âge. Scolastique; quadrivium, trivium.Enseignement individuel par leçons particulières ( Précepteur). || Enseignement collectif donné dans des établissements. Cours, école, institut. || Méthodes d'enseignement. Pédagogie. || Le bourrage de crâne ne peut se donner comme une méthode d'enseignement. || Enseignement simultané, mutuel ( Moniteur). || Enseignement théorique, pratique. || Enseignement par méthodes audiovisuelles, audio-orales ( Audiovisuel, n. m.). || Enseignement audiotutoriel. || Enseignement clinique (en médecine). || Enseignement acroamatique, ésotérique.Enseignement privé (dans les écoles libres ou privées); spécialt, en France, par rapport à l'enseignement public. École (libre). || Enseignement religieux, dans des établissements religieux. || La liberté d'enseignement (loi Falloux, du 15 mars 1850). || Enseignement public (organisé par l'État).
4 (…) au sujet de l'enseignement, que Marius voulait gratuit et obligatoire, multiplié sous toutes les formes, prodigué à tous comme l'air et le soleil, en un mot, respirable au peuple tout entier, ils furent à l'unisson et causèrent presque.
Hugo, les Misérables, V, V, VIII.
5 L'influence qu'il exercera (Claude Bernard) sur les sciences médicales, sur leur enseignement, leur progrès, leur langage même, sera immense (…)
Pasteur, in Henri Mondor, Pasteur, p. 88.
6 Le but de l'enseignement n'étant plus la formation de l'esprit, mais l'acquisition du diplôme, c'est le minimum exigible qui devient l'objet des études. Il ne s'agit plus d'apprendre le latin, ou le grec, ou la géométrie. Il s'agit d'emprunter, et non plus d'acquérir, d'emprunter ce qu'il faut pour passer le baccalauréat.
Valéry, Variété III, p. 276.
Enseignement programmé (1963), méthode pédagogique de transmission des connaissances utilisant un programme divisé en courtes séquences (système « questions-réponses ») et dont le déroulement est assuré par l'élève.Enseignement à la carte.Enseignement assisté par ordinateur (E. A. O.).
Spécialt. || Organisation de l'enseignement en France. || L'enseignement d'État. Éducation, instruction (→ Concentration, cit. 2). || L'enseignement d'État est laïc et gratuit; obligatoire de 6 à 16 ans. || Matières, programmes de l'enseignement. || Bourses (cit. 14) d'enseignement données aux meilleurs élèves. || Réformes de l'enseignement. || Budget de l'enseignement. || Organisation de l'enseignement. || Enseignement général. || École maternelle (2 à 6 ans); enseignement du premier degré ou enseignement primaire ou enseignement du premier cycle (6 à 11 ans), qui donne les premiers éléments des connaissances et qui est subdivisé en cycle préparatoire (CP), cycle élémentaire (CE 1 et CE 2), cycle moyen (CM 1 et CM 2). || Diplômes de l'enseignement primaire. Certificat; brevet (anciennt). || Personnel de l'enseignement primaire. Instituteur, maître (d'école, d'études). || Enseignement secondaire, du second degré, dispensé dans les collèges (cycle d'observation : 6e-5e; cycle d'orientation : 4e-3e; sanctionné par un brevet des collèges), puis dans les lycées (enseignement général long : 2e, 1re et terminale; sanctionné par le baccalauréat). || Professeurs de l'enseignement secondaire.Enseignement technique (sanctionné par le brevet de technicien et le baccalauréat de technicien). || Lycée d'enseignement professionnel, délivrant en 2 ans le brevet d'études professionnelles (BEP), en 3 ans le certificat d'aptitude professionnelle (CAP).Enseignement pour la formation des maîtres. Normal (écoles normales).Enseignement supérieur, le plus haut des degrés de l'enseignement, qui donne une formation dans les sciences, la philosophie, les lettres, les langues, la médecine, le droit (1er cycle : 2 ans; 2e cycle : licence et maîtrise; 3e cycle : doctorat). École (grandes écoles), faculté, institut, université. || Diplômes, grades de l'enseignement supérieur. Agrégation, diplôme, doctorat, licence, maîtrise. || Personnel de l'enseignement supérieur. Assistant, maître (de conférences), maître-assistant, professeur. || Enseignement technique supérieur.
Enseignement spécialisé, réservé aux enfants et adolescents gênés dans leur scolarité par des difficultés psychophysiologiques.Enseignement agricole.Enseignement commercial, enseignement ménager.Enseignement pour adultes. → Formation permanente, recyclage.
En Belgique (depuis la loi de 1968). || Enseignement subventionné (libre); enseignement officiel. || Enseignement préscolaire (2 ans et demi à 5 ans); enseignement primaire (3 cycles de 2 ans). || Enseignement secondaire (2 cycles de 3 ans) : formation générale (humanités anciennes ou humanités modernes); enseignement technique, professionnel; artistique. || Enseignement secondaire rénové. || Grades universitaires de l'enseignement supérieur : candidat, licencié, docteur, agrégé de l'enseignement supérieur. || Établissement d'enseignement secondaire. Athénée.Au Québec. || Collège d'enseignement général et professionnel (CEGEP), entre l'école secondaire et l'université (à partir de 17 ans).En Suisse. || Enseignement primaire. || Enseignement secondaire, secondaire supérieur (baccalauréat de maturité, préparé dans les gymnases); « écoles nouvelles ».
3 Profession, carrière des enseignants; ensemble des enseignants. || Entrer dans l'enseignement. || L'enseignement est divisé au sujet de la nouvelle réforme.
COMP. Téléenseignement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enseignement — Enseignement, Conformatio, Disciplina, Documentum, Institutio, Monstratio, Praeceptum, Traditio. Les premiers enseignemens qu on baille à gens rudes, et qui ne sçavent encore rien, Rudimentum, Incunabula, Initia, Elementa. Enseignement et… …   Thresor de la langue françoyse

  • enseignement — ENSEIGNEMENT. s. m. Instruction, précepte. Il se dit plus ordinairement en parlant Des choses morales. Donner dè bons enseignemens. Il n a guère profité des bons enseignemens qu on lui a donnés. Les malheurs d autrui nous doivent servir d… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enseignement — Enseignement. s. m. v. Instruction, precepte. Il se dit plus ordinairement en parlant des choses morales. Donner de bons enseignements. il n a guere profité des bons enseignements qu on luy a donnez. les malheurs d autruy nous doivent servir d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Enseignement —  Ne doit pas être confondu avec Éducation. Écoliers rassemblés de la Nan Hua High School, à Singapour ( …   Wikipédia en Français

  • enseignement — (an sè gne man) s. m. 1°   L action d enseigner. La carrière de l enseignement. Ce professeur a la pratique de l enseignement. 2°   Enseignement public, l enseignement que donne l État ; il se divise en primaire, secondaire et supérieur.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENSEIGNEMENT — n. m. Art d’enseigner; Action d’enseigner ou Résultat de cette action. Méthode d’enseignement. Liberté d’enseignement. Ce maître a la pratique de l’enseignement. Il se destine à l’enseignement. Enseignement mutuel. Enseignement professionnel. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ENSEIGNEMENT — s. m. Instruction, précepte. Il se dit surtout en parlant Des choses morales. Donner de bons enseignements. Il n a guère profité des bons enseignements qu on lui a donnés. Les malheurs d autrui nous doivent servir d enseignement.   Il se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Enseignement — En|sei|gne|ment [... mã:] das; s, s <aus gleichbed. fr. enseignement, eigtl. »das Zeigen«> (veraltet) Unterricht …   Das große Fremdwörterbuch

  • enseignement — mokymas statusas T sritis Švietimas ir mokslas apibrėžtis Vadovavimas mokymuisi, siekiant, kad mokinys įgytų žinių, mokėjimų ir įgūdžių. atitikmenys: angl. teaching; training pranc. enseignement, m; formation, f …   Aiškinamasis kvalifikacijų sistemos terminų žodynas

  • enseignement — nm. êssènyamê (Albanais), insènyamin (Reyvroz) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.